J’ai un petit vélo dans la tête — L’atelier peinture de Christine

‘‘En fait, c’est le peloton qui détient le pouvoir. Ceux qui sont devant prennent tous les risques, ils ne sont pas protégés, ils s’épuisent. Ceux qui sont derrière sont largués, ils ne peuvent remonter, ils s’épuisent aussi. Par contre, dans le milieu du peloton, tout le monde se soutient. Le groupe crée même un effet […]

via J’ai un petit vélo dans la tête — L’atelier peinture de Christine

Citazione | Questa voce è stata pubblicata in economia della condivisione. Contrassegna il permalink.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...